Sites utiles

  • HEP Lausanne
  • educanet² - La Communauté de l'éducation
  • Association des Animateurs Primaires en Informatique du canton de Vaud
  • Société pédagogique vaudoise
  • Direction générale de l'enseignement obligatoire
  • Département de la formation, de la jeunesse et de la culture

Dernières nouvelles

Rapport d'activité AVMP 2011-2012

Vers quel avenir...
Le 10 mai 2011 avait lieu notre assemblée générale. Les 17 membres présent-e-s ont soutenu le comité dans sa volonté de chercher une nouvelle façon de faire exister les enseignant-e-s généralistes au sein de la SPV. L’AVMP devant à plus ou moins long terme laisser sa place à de nouvelle-s organisation-s.
Après un temps de réflexion interne, place à la démarche collective. Le comité a rencontré le comité cantonal SPV. Ce dernier a souhaité qu’en plus des 5-9, le CIN soit inclus dans la démarche. Suite à plusieurs séances d’échange entre les représentants des divers comités, la SPV a envoyé un questionnaire à tou-te-s ses membres afin savoir sous quelle forme ils souhaitaient voir leurs associations se diriger. C’est la formule HarmoS-compatible (CIN-1P-2P et 3P-4P-5CYT-6CYT actuels) qui a remporté le plus d’adhésion.
Le travail de renouvellement va donc concerner les trois associations de généralistes de la SPV qui a pris les rennes de la recherche à venir. L’actuelle AVMP sera sans doute « partagée » entre une association cycle 1 et une autre cycle 2.
Le mandat que le comité de l’AVMP s’était donné, à savoir de proposer une nouvelle association pour sa prochaine assemblée générale, ne sera en conséquent pas réalisable. La représentation des enseignant-e-s CYP1-CYP2 lors des travaux qui vont suivre n’est actuellement pas garantie. La présidente quittant ses fonctions lors de la prochaine assemblée générale, il restera deux membres au comité dont l’avenir est par conséquent incertain. Communication
Site internet et journal PRIM, un média de trop pour un comité en sous- effectif... Ainsi, le dernier numéro de PRIM est paru au mois d’août afin de concentrer notre énergie sur ce site en dormance depuis quelques années. Un travail de remodelage a été fait pour l’occasion. C’est désormais là que vous trouverez les articles et comptes rendus du travail du comité qui composaient le PRIM, en quantité réduite toutefois.
Nouvelles terminologies en grammaire
Dans le processus d’introduction du PER, la DGEO a envoyé via internet des informations concernant les nouvelles terminologies grammaticales. Suite aux réactions diverses de collègues, le comité a pris contact avec la Direction pédagogique afin de demander qu’une information plus précise soit envoyée de façon systématique à tou-te-s les enseignant-e-s du primaire via leur direction. Mme Nathalie Jaccard a répondu à notre courrier, confirmant que des précisions concernant le sujet seraient transmises au moins deux mois avant la rentrée scolaire 2012.

Plan d’étude BP de la HEP 2012, les nouveautés…

Le 29 mars dernier, la HEP présentait son nouveau plan d’études BP (bachelor primaire) aux directions et associations. D’autres présentations pour les prafos suivront. Le profil de l’étudiant est désormais HarmoS-compatible, les étudiants aurons le choix entre deux profils, 1-4 ou 5-8. Le généraliste reste une espèce en voie de disparition, la formation de base ne comprenant que deux des disciplines suivantes : arts visuels - activités créatrices manuelles, éducation physique, anglais et musique. Par contre les étudiants auront désormais la possibilité de suivre des ateliers facultatifs concernant les branches non retenues lors de leur première année ou de s’inscrire, dès 2013, à un diplôme additionnel à la fin de leur formation. Espérons que cette nouveauté soit un succès…
En ce qui concerne les prafos, leur présence est vivement recommandée le mardi matin et le jeudi toute la journée. En cas d’impossibilité, il faudra contacter sa direction. Les étudiant-e-s de troisième année seront présents quatre demi-journées par semaine, la HEP s’organisera avec l’horaire des prafos qui les accueilleront.
Autre nouveauté, une formation plus axée sur les élèves à besoins particuliers. La formation actuelle correspondant à un enseignement « standard » et ne permet pas de faire face aux élèves en situations particulières. Les nouveaux enseignant-e-s du primaire seront donc non seulement HarmoS-compatibles, mais qui plus est, intégration-compatibles. Chouette, on va pouvoir leur laisser tou-te-s ces élèves que nous avons des difficultés à gérer… Plus sérieusement, la formation concernant les élèves à besoins particuliers était jusqu’ici réservée aux élèves de troisième année. Dans le nouveau plan d’étude, la vapeur est inversée, l’accent étant mis sur cet aspect de notre métier dès la première année de formation. Si l'on ne peut que se réjouir de voir arriver des jeunes mieux formé-e-s que nous ne l’étions sur ce sujet, n’y a-t-il pas là une dérive de notre profession ainsi qu’une confusion des rôles ? Sommes-nous là pour accompagner un groupe-classe ou pour gérer des enfants en grandes difficultés ? Est-il vraiment possible de faire les deux de manière efficace ? Il faudra être attentif à ce que cela n’entraîne pas une réduction de l’aide accordée lors de situations difficiles afin de ne pas arriver à l’équation : enseignant-e-s primaires formé-e-s à l’intégration = plus besoin de spécialistes. Avec un tel accent mis sur la formation de base, ne joue-t-on pas le jeu de ceux qui veulent intégrer à tout prix en octroyant le moins d’aide possible ?

Modifications terminologiques en grammaire…

Avec l’introduction du PER, fini la terminologie « maîtrise du français », place à la réhabilitation des anciens termes.
Si le comité ne peut que se réjouir de ce « retour en arrière » bien plus cohérent, la gestion de l’information peut faire soucis.
La lettre DGEO de septembre nous avait invité-e-s à nous rendre sur le classeur français-DGEO où elle se trouve.
Pourtant, force est de constater que les moyens informatiques ne suffisent pas encore à s’assurer d’une diffusion optimale (certains diront que ceux qui ne lisent pas les informations sur internet ne les lisaient pas non plus sur papier).
Reste le problème que même pour celles et ceux qui ont lu cette information, la situation manque de clarté.
Nombre de jeunes enseignant-e-s ont été formé-e-s enfants à l’ancienne nouvelle méthode (vous suivez ?). Ils risquent d’éprouver des difficultés à enseigner à leurs élèves l’ancienne méthode réhabilitée.
Pas de précisions d’ailleurs quand à la date d’entrée en vigueur.
En raisons d’une absence de moyens, les enseignant-e-s du CYP1 élaborent leur propre matériel. Des questions se posent alors. Si le groupe permutable devient complément de phrase, faut-il encore l’entourer en vert ? La question peut faire sourire, mais souvenons-nous des smileys avec petits, moyens et grands sourires adaptés à toutes les sauces lors de l’introduction d’EVM. Et si chacun-e se mettait à choisir ses propres couleurs ?
Il nous semble que l’introduction d’une nouvelle terminologie doit se faire avec le maximum de clarté, afin de se donner les moyens que cela fonctionne.
C’est pourquoi le comité a pris contact avec la DGEO afin d’exprimer notre point de vue et de voir si une information plus complète pouvait être donnée.

Alice Conod

Groupes thématiques : le français sur le net…

Comme vu l’avez sûrement constaté, un groupe DGEO-français est accessible sur Educanet2.

On y trouve entre autres une proposition de planification des apprentissages pour la troisième HarmoS, comprenant les méthodes « Que d’histoires », « EOLE » et « S’exprimer en français ».
Sans l’avoir essayé, ce programme paraît bien adéquat. On se demande quand même s’il est possible d’arriver au bout.
Espérons que l’ajout d’ «EOLE» participe à une plus grande utilisation de ce moyen plein de richesse.
Vous pourrez aussi y puiser des exemples d’évaluations, prêtes à l’emploi. Un pas de plus vers l’unification de l’évaluation ne peut qu’être positif.
Petit bémol tout de même : pour ma part en les regardant, je me disais que certaines correspondraient très bien à mes élèves. Je me suis ensuite rendu compte que j’étais en train de sélectionner des évaluations proposées pour la troisième HarmoS alors que mes élèves sont en deuxième primaire… Il y a comme un problème, mais de quel côté est-il ?

Cela dit, allez faire un tour dans ce classeur dans lequel chacune et chacun devrait trouver des pistes qui lui conviennent.

Si vous n’êtes pas un lecteur assidu de la lettre d’information de la DGEO et que cette information vous a échappé, voici le mode d’emploi pour découvrir ce classeur :
- allez dans l’espace « Institution » puis « Etat de Vaud-DFJC » ;
- dans « Mes groupes », choisissez « Ensemble des groupes » ;
- cliquez sur le groupe « DGEO-français » ;
- ce groupe apparaît désormais sous l’onglet « Mes groupes » de votre espace « Institution ».

4 septembre : la LEO acceptée par le peuple…

52,04 % ce n’est pas une très large majorité, pourtant la différence de plus de 10 % avec le projet « École 2010 » ne peut que nous réjouir.
Si les bases sont données, il reste maintenant un énorme travail à faire sur le règlement d’application. Gageons que notre syndicat aura son mot à dire.

Petit tour d’horizon des réflexions à mener ces prochains temps…

Le système à deux voies au secondaire devrait voir le jour dès la rentrée 2013-2014. Ce changement pourrait se répercuter dès aujourd’hui dans les classes. De fait, nos élèves actuels bénéficieront pour la plupart de ce nouveau système. Dans quelle mesure cela peut-il changer nos pratiques ? La pression du « tri » en fin de CYT étant, jusqu’ici, déjà présente à l’esprit des enseignant-e-s et des parents dès le plus jeune âge.
La différenciation va-t-elle devoir s’accentuer ? En aurons-nous les moyens ? Pourrons-nous diminuer significativement le nombre de maintiens et laisser plus de chances aux enfants qui sont en difficulté ?
Toutes ces questions sont à se poser ces prochains temps, car ce changement qui, a priori, ne nous concerne pas directement, devrait nous ouvrir des portes.

Tous germanophiles ?
En 2014, l’enseignement de l’allemand sera intensifié.
Sommes-nous prêt-e-s ?
Peut-on se passer de spécialistes pour cette branche ?
Quels moyens trouver pour éviter que cette belle volonté ne puisse pas se traduire dans la réalité ?

Toutes les actualités…